Experian Marketing Services dévoile son benchmark Email Marketing sur le second Semestre 2011

Luxe, Distribution et Média Presse suscitent l’intérêt

 

A Paris, le 22 mai 2012 – Experian Marketing Services reconduit sur le second semestre 2011, son benchmark des performances emailing. Expert mondial de l’email marketing avec sa solution CheetahMail, Experian Marketing Services publie un puissant indicateur du marché et permet ainsi de mettre en lumière les tendances emailing dans 9 secteurs, qu’ils soient BtoB, BtoC ou bien BtoBtoC.

Un constat s’impose : les campagnes email marketing doivent prendre en compte les nouveaux modes de connexion des consommateurs.

Devant l’évolution des comportements et des nouveaux modes de connexion des consommateurs, les services Marketing se doivent d’adapter leur campagne email afin de répondre à ces changements. En effet, aujourd’hui le consommateur ne se contente plus de cliquer sur un email devant son ordinateur, il est connecté à tout moment, de n’importe où et reste en liaison constante avec le monde notamment via les réseaux sociaux. La nécessité de mettre en place une communication multi-canal s’impose donc pour optimiser la délivrabilité d’un message. Ainsi la complémentarité croissante entre l’email, les réseaux sociaux et le mobile permet d’enrichir la stratégie des marques.

D’après l’analyse de la solution Hitwise d’Experian Marketing Services, 8% en moyenne du trafic d’un site provient des services de messagerie et 10% est issu des réseaux sociaux. Des chiffres qui expliquent le taux de réactivité des individus dans certains domaines notamment le Luxe et la Distribution qui comptabilisent les deux plus forts pourcentages avec les Médias Presse.

« Les modes de communication de notre société sont en train d’évoluer. Il est donc indispensable pour les différents secteurs de s’adapter à ces changements en communiquant avec les consommateurs via les canaux sur lesquels ils sont présents». Déclare Arnaud Bourboulon Directeur Digital France, Experian Marketing Service.

Les secteurs qui tirent leurs épingles du jeu

Le Marché public est le secteur qui performe le mieux en terme d’ouverture. Néanmoins, son taux d’emails non aboutis représente près de 10% et son taux de réactivité reste un des plus faibles avec seulement 10,82%. Ces résultats démontrent l’importance d’une bonne qualification des contacts pour une meilleure performance des campagnes.

Envoyer des emails ciblés permettra en outre un meilleur accueil par l’internaute et une fidélisation plus efficace. 

A l’inverse des Marchés publics, le secteur Luxe connaît un taux de réactivité de 30%. La moyenne tous secteurs confondus représentant 17,95%, d’autres domaines affichent également un bon taux de réactivité comme la Distribution (20,98%) ou bien encore le secteur Média Presse qui lui aussi se classe dans le tiercé de tête avec 20,64%.

On constate, avec ces taux, que les consommateurs sont encore attirés par les marques de luxe mais aussi par les produits de la vie quotidienne. Par ailleurs, une forte implantation de ces 3 secteurs sur les réseaux sociaux explique en partie ces résultats. En effet, une stratégie de marque bien menée, avec notamment l’utilisation de vidéo, de jeux, permet de mieux capter et fidéliser les consommateurs.

Le Luxe offrant cet univers créatif présente le meilleur taux de cliqueurs avec 6,92% pour une moyenne tous secteurs confondus de 3,53%.

Enfin, le secteur BtoB faiblit sur ce second semestre et affiche le plus fort taux d’emails non aboutis soit 10,41%. Même si la qualité des contenus emails s’améliore, la délivrabilité doit toujours être prise en compte. Les FAI apportent d’ailleurs une attention particulière à cette donnée (NPAI) et contribuent activement à la lutte contre le spamming.

Les Pure players et la Distribution…

Malgré des taux d’ouvreurs faibles, ces deux secteurs comptabilisent les plus faibles taux de désabonnement avec seulement 0,1%.

Top